ASSOCIATION "SAUVER L'IMZAD"
English version

Lahcène madhia. Décédé, il laisse 7 orphelins


Imzad sur fond de dunes

  L’

imzad est une vièle monocorde, qui nous vient de la nuit des temps. Plus qu’un instrument, l’imzad est un symbole du pouvoir, suggérant une musique particulière vouée à un ordre social, à une organisation de l’espace et du temps. Cet instrument est exclusivement réservé aux femmes.

Sur un air d’imzad, l’homme chante. Et seul le son de la voix de l’homme est admis à se mêler à celui de l’instrument. Aucun autre instrument n’est associé à l’imzad.
Chaque évènement, n’importe quel détail de la vie, tout est rimé ou chanté. La valeur donnée à cet acte en lui-même est particulière, l’ambiance et l’atmosphère en sont tout le charme.

Mais la pureté, l'authenticité et la beauté de cette culture sont menacées : Il ne restait vraisemblablement plus que 6 vieilles femmes qui savaient encore fabriquer et jouer de l'imzad.

Avec leur disparition, c’est toute une identité culturelle qui disparaît.

Et pourtant, grâce à cette culture millénaire, la femme targuie jouit de privilèges auxquels la femme moderne n'accède que depuis peu.

« L’imzad est aux Touareg ce que l’âme est au corps »


(Vous trouverez dans ce site des informations et des liens
pour en apprendre un peu plus sur cette mystérieuse société).